Quand motivation et engagement riment avec réussir à l’école

Votre enfant a plus de chance de réussir s’il pense qu’il peut réussir


Source | Projet PRÉE


La motivation de votre enfant vis-à-vis de l’école est un des facteurs les plus déterminants dans son succès scolaire.

D’ailleurs, il a été démontré que si votre enfant est motivé par les apprentissages qu’il doit réaliser à l’école :

  • il s’engagera plus naturellement dans les activités et les tâches qui lui sont proposées à l’école;
  • iI participera de façon active aux cours;
  • il effectuera les travaux et les devoirs demandés par son professeur;
  • il consacrera du temps à la réalisation des activités d’apprentissage;
  • il fournira des efforts en quantité et de qualité suffisante pour réussir.

Au contraire, s’il est peu motivé, il aura tendance à adopter des comportements incompatibles avec l’apprentissage et la réussite à l’école, comme la passivité, le peu d’efforts et le travail bâclé, ce qui peut compromettre la poursuite de ses études et son succès scolaire.

 

Les sources de la motivation

Votre enfant sera motivé s’il :

  • accorde de la valeur à l’activité qu’il doit accomplir;
  • croit qu’il a les compétences pour accomplir l’activité;
  • a l’impression d’avoir du contrôle dans l’activité à accomplir.

En effet, les perceptions de votre enfant sur son contrôle et ses compétences, en d’autres mots son sentiment d’efficacité personnelle, sont les déterminants les plus puissants de sa réussite éducative.

 

Des études tendent à démontrer que le sentiment d’efficacité personnelle, qui est fortement associé à la motivation, est le déterminant premier du succès scolaire, avant même les capacités intellectuelles.

 

Les obstacles à la motivation

La motivation de votre enfant est sensible aux conditions présentes dans l’environnement et tend à diminuer au fur et à mesure qu’il progresse dans le système scolaire. La transition du primaire vers le secondaire constitue le passage le plus difficile. C’est à ce moment que le déclin de la motivation semble le plus marqué.

 

Il a été démontré que plus un enfant avance en âge, plus son sentiment d’efficacité personnelle diminue et devient un meilleur prédicteur du succès scolaire que le potentiel réel du jeune.

 

Pour agir efficacement…

Votre enfant anticipe sa réussite ou son échec suite à une action en fonction de son sentiment d’efficacité personnelle, autrement dit, selon s’il croit pouvoir réussir ou non. Il se fixe des buts et planifie des moyens pour atteindre ce qui a de la valeur pour lui. Si l’action est significative pour lui, qu’elle lui offre un défi intéressant tout en étant réalisable, son intérêt sera plus grand et son engagement plus important et vice-versa.

SEP2

Ainsi, votre enfant a plus de chance de réussir s’il pense qu’il peut réussir. Pour qu’il croie en ses capacités et ses chances de réussite, il est primordialement que les adultes autour de lui croient également qu’il a tout le potentiel pour réussir et lui offre des activités adaptées qu’il a les moyens de relever avec brio.

 

Voici quelques pistes…

Les bonnes attitudes et les meilleurs comportements à adopter

En tant que parent, voici des attitudes et des comportements que vous pouvez adopter qui favorisent la motivation scolaire de votre enfant :

  • croire en la capacité de votre enfant à réussir;
  • avoir des attentes et des exigences élevées, mais réalistes;
  • définir des objectifs clairs, stimulants et atteignables avec votre enfant;
  • donner de la rétroaction à votre enfant en focalisant sur les efforts et les résultats plutôt que sur les erreurs;
  • faire prendre conscience à votre enfant des comportements et attitudes devant les obstacles;
  • encourager votre enfant à tenir un journal de bord qui favorise une réflexion critique sur lui-même et ses attitudes;
  • créer un climat de soutien et de chaleur humaine autour de votre enfant;
  • être un modèle pour votre enfant : créer des occasions où votre enfant vous voit en train d’apprendre;
  • éviter les comportements verbaux et non verbaux négatifs concernant les capacités de votre enfant, l’école ou son professeur.

 

Même si cela peut paraître sans conséquence, faire des remarques à connotation négative sur les capacités de votre enfant, l’école ou encore son professeur, peut nuire à la motivation de votre enfant.

 

SOURCE | ST-PIERRE, Marc « Fiches pratiques – Les déterminants de la persévérance scolaire et de la réussite éducative », Fiche 10 – Motivation et engagement, http://reunirreussir.org/pdf/doc_fiches_pratiques_determinants.pdf, 2013.